Fab Lab Corti | Università di Corsica
Projets  |
Fab Residenza

 

 

Plus qu’un simple atelier de fabrication numérique, le Fab Lab Corti est un lieu de création et de rencontres. C’est donc naturellement que nous proposons désormais Fab Residenza, mini-résidence de création au Fab Lab, qui permet à des créatifs de tous horizons (artistes, designers, artisans, ingénieurs, architectes, makers…) de bénéficier de nos machines et de nos équipes pour donner corps à leur projet.

 


Fab Residenza - 1ère édition

"Entrez sans frapper"

 

         
 

 

 

Elodie Pinet est originaire du Niolu. Professeur d’Arts-Plastiques, elle enseigne à la Cité scolaire Pascal Paoli de Corte et intervient à l’Université comme à l’école de Calacuccia. Depuis plusieurs années, elle expose seule ou en bande, des dessins, des peintures, des photos et a donné naissance récemment à un envahissant petit personnage : Lapinet !

Leslie Rocchesani est illustratrice, plasticienne et scénographe. Elle a tout quitté il y a 12 ans pour y faire des études d’Arts-Plastiques puis de com’ à Paris. Après de jolies expériences dans de grandes agences, elle revient à son amour premier : créer! Ancienne danseuse de ballet, Leslie met en scène, customise et redonne vie à des pointes qui lui sont offertes par des danseuses des 4 coins du monde. Mais depuis quelques mois, c’est un nouveau personnage qui accapare Leslie : la facétieuse Nikolle

Danielle Cucchi a baigné dès l'enfance dans un univers dédié à la littérature, bercée par la voix de sa grand-mère sur les poèmes de Victor Hugo, les vers de Corneille, les inflexions de Sully Prudhomme... il était presque naturel qu'elle devienne professeure de Lettres ! Mais l’enseignement ne l’empêche pas de continuer à créer, jouer avec les mots, écrire...Son rôle dans ce collectif ? Mettre en récit les aventures des personnages imaginés par ses complices !

 

 

 

Dossier de Presse - Fab Residenza "Entrez sans frapper"

 


Fab Residenza - 2ème édition

"Cambierine"

 

 

Léa Eouzan est une photographe et auteure insulaire. Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, elle est a participé à plusieurs expositions en France, en Italie et aux Etats-Unis.


L’aménagement et la réorganisation du territoire est au centre de son travail. Cette réflexion a conduit à un premier travail autour de la mise en spectacle des lieux de mémoire, autour des nouveaux paysages politiques. Quelle transformation pour ces paysages ? Plutôt : comment les transforme-t-on, pour glisser vers quelle identité ? Cette mutation implique de fait un comportement autre chez l’Homme dans l’appréhension de ces espaces.


Le projet autour de la réémergence d’un lieu, activé par la main de l’Homme ou son abandon, interroge sur la notion de re-composition du territoire, avec l’idée de réappropriation, puis de « re-présentation ». L’archéologie du lieu, ses différentes strates, en permettent sa compréhension.

 

L’enjeu de Fab Residenza #2 réside dans une expérimentation, autour d’un corpus d’images, d’une technique particulière doublée d’une intervention manuelle (dans le sens premier du terme), contre-balançant avec le geste mécanique de l’appareil photographique. Cette technique est celle du gaufrage, une inscrustation de motifs, en l’occurrence de mots sur l’image photographique.
 
L’objectif est de juxtaposer à présent l’image et l’écriture, car la notion de cette double-écriture soulève des interrogations :
 
Qui compose le texte ? Les phrases ? L’agencement de mots ? L’écriture sera-t-elle empruntée au style journalistique ? Littéraire ? Poétique ? Extraite ou dédiée ?
 
Le texte est en langue corse pour une entière cohérence avec les préoccupations photographiques.
 

Dossier de Presse - Fab Residenza "Cambierine"

 


Fab Residenza - 3ème édition

"Chat d'eau"

 

 

Chat d'eau,

Il y a un an à peine naissait la marque Chat d'eau Design qui produit du mobilier et des objets de décoration du côté de Miomo.

Derrière ce nom de félin mystérieux et capcorsin, se cache un créateur pudique et atypique, Frédéric Leonardi, qui oeuvre à mi-chemin entre le design et l'artisanat.

Sa matière de prédilection ?

Le bois. Ou plutôt les bois... chêne, châtaignier, épicéa, palissandre, bois exotique ou OSB, il les marie, les assemble avec passion et finesse.

Ce qu'il affectionne par-dessus tout ? Des pièces de récupération à qui il redonne une deuxième vie : chaque bois récupéré est découpé en lamelles, ensuite collées et ajoutées les unes aux autres pour composer d'élégantes marqueteries.

Son projet pour la Fab Residenza

Aujourd'hui, tout le monde connaît les tabouret dit Tam-Tam, pourtant cette icône du design contemporain ne cesse de nous surprendre grâce à des déclinaisons incéssantes. Chat d'Eau Design en a conçu et réalisé une version artisanale des plus séduisantes.

L'idée de la résidence est d'optimiser le process de fabrication grâce aux machines du Fab Lab et en particulier grâce à la fraiseuse numérique.

Le tabouret sera effectué en lamellé collé, avec des dimensions de 50cm de haut sur 30cm de large. L'amérlioration de la précision des dimensions et le gain de temps de production sont clairement les objectifs visés par cette exploration de l'outil numérique.

 

Dossier de presse - Fab Residenza "Chat d'Eau"

 


Fab Residenza - 4ème édition

"Fabulab"

 

 

Les créatrices

Ce projet est porté par un collectif de quatre créatrices.

  • LAURENCE GATTI Graphiste, Plasticienne, Réalisatrice de Films d’animation.
  • JACQUELINE ACQUAVIVA Auteure, enseignante en Langue et Culture Corse, Chercheuse en anthropologie culturelle et symbolique.
  • SABRINA SARAÏS Artiste indépendante, auteure compositrice- interprète, animatrice spécialisée dans la création et les arts du spectacle.
  • LISANDRA QUIRICONI WWW.AWAKA-A.COM Artiste plasticienne, spécialisée dans l’audiovisuel & dans la conception de projets culturels.

Le projet Fabulab :

Le projet est né d’une envie commune de donner un nouveau souffle au patrimoine mythologique insulaire. Non seulement à travers l’oralité qui le caractérise mais aussi à travers la diversité des formes de son imaginaire. Nous souhaitons revenir au principe de création /créativité de ces récits et mythes.

Nous souhaitons rendre les contes corses préhensibles, de afin permettre à chacun une forme d’identification voire de réappropriation de l’histoire et "son" oralité en en faisant un instrument ludique. Utiliser le jeu nous paraît idéal pour renouer avec la transmission de la fable et du légendaire.

Le but est donc de réaliser un objet ludique qui mettrait en scène des contes corses ; alliant le son, la lumière et le dessin à animer/manipuler, où le spectateur/lecteur redeviendrait créateur. Pour l’heure nous avons de nombreuses pistes de réalisations, mais nos choix vont se décider pendant la semaine de résidence.
 

Dossier de presse - Fab Residenza "Fabulab"

 


Fab Residenza - 5ème édition

"Lichen"

 

 

Gérard Poli est né en Guyane Française, originaire d’un petit village de Haute- Corse, Venzolasca. Il grandit à Nanterre. Il conduit une double trajectoire, d’auteurinterprète de chanson française et de psychologue de l’Enfance.

Artiste plasticienne, Sophie Lecomte vit et travaille à Montreuil. Elle tisse un univers polymorphe fait de sculptures, de dessins, d’aquarelles, d’installations et de vidéos. Entre douceur et cruauté, elle élabore une poétique de l’hybridation, qui cherche à renouer avec une mémoire oubliée, diluée. Sensible à la présence des matériaux naturels, elle glane, au gré de ses promenades sur le continent et en corses, de petits trésors, lichen, cailloux, épines, mues de serpents, insectes…qui, métamorphosés deviennent ainsi les traces et les réminiscences de nos êtres passés, fantasmés. Ses oeuvres manifestent les liens, qui nous unissent aux trois règnes : animal, végétal, minéral dont la mémoire, si on veut bien s’y attarder, bat encore.

 

Projet :

Dentelles végétales : de la forme aux mots

Nous aimerions d’abord travailler à partir d’une oeuvre faite en lichen, récolté dans les forêts de la vallée de La Restonica près de Corte. Cette oeuvre serait tout d’abord scannée en 3 D puis reconstruite dans un matériau composite proche du bois de manière à rendre les dentelles végétales, les aérations du matériau.

Cette pièce ainsi produite, elle servirait à la création d’une installation qui travaillerait sur l’idée de la prolifération, de la symbiose et du passage entre les matériaux du naturel à l’artificiel.

Au centre serait placé la tête en matériau composite, elle se continuerait dans un tapis de lichen et s’étendrait dans une dentelle faite à la découpeuse laser dans du bois après avoir scanné un tissus de lichen.

De cette surface s’échapperaient des stickers organisés en dentelle, reprenant les motifs du lichen, alphabet végétal d’où surgiraient des mots.

Ces mots, champ lexical récolté auprès de la population, pourraient ensuite par extension et prolifération se loger dans des coins de murs du Fablab ou encore à l’extérieur au détour d’objet urbain, sur certain coins de murs, sur des morceaux de trottoirs de la ville. Comme une pensée végétalisée ou du végétal pensant, parasite discret et envahissant, une suggestion de rêve…

 
Outils utilisés :
  • Sanner et Imprimantes 3D pour la tête en lichen
  • Découpeuse laser pour la dentelle de bois (ou fraiseuse ?)
  • Imprimante-Découpeuse (ou plotter de découpe) vinyle pour les stickers de lichenmots
     

Dossier de presse - Fab Residenza "Lichen"

 


Fab Residenza - 6ème édition

"Deux en une !"

 

 

Alexandre Kouklia & Thomas Franzini

Alexandre a étudié à L’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon avant d’obtenir une licence de sculpture à l’Ecole de Recherche Graphique de Bruxelles (ERG). Il a aussi étudié l’ébénisterie à l’Ecole des Arts et Métiers de Bruxelles pendant deux ans. Son activité est principalement axée sur le travail d’objets en tous genres, la lutherie expérimentale, mais aussi sur des travaux de menuiserie et d’agencement pour des particuliers et sur la réalisation de meubles sur mesure, inspirés d’une esthétique minimaliste d’influence scandinave.

Thomas est diplômé (DNSEP) de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Nice (Villa Arson) ainsi que du master de Création Littéraire de l’université de Saint-Denis (Paris 8). Sa pratique s’articule autour de la vidéo, de l’écriture de romans, de la composition musicale et de la création d’objets, tels que des céramiques ou des robes lumineuses.

 

Projet :

Réaliser un meuble, un objet original, investi d’un récit, d’un fantasme, d’un imaginaire. Plus précisément un paravent, un meuble qui a toujours été support de création picturale en même temps qu’objet pratique, modulable, mobile. L’idée serait d’introduire au sein d’un paravent, que dessinerait et confectionnerait Alexandre, une vidéo réalisée par Thomas, grâce à un écran plat encastré dans les panneaux de bois. L’écran vidéo serait ensuite recouvert d’une vitre teintée qui occulterait en partie la vidéo, de façon à la rendre la plus discrète possible.

 

 

Marie-Valentine Carette, Felicia Sammarcelli & Davina Sammarcelli

Marie-Valentine est à l’initiative de la boutique L’Oru à Ajaccio. Cette boutique propose à plusieurs créateurs corses un point de vente de qualité et une belle vitrine en plein centre ville.

Felicia est gérante de l’imprimerie Sammarcelli. Elle aime photographier une Corse loin des images de cartes postales, montrer une beauté pas évidente au premier regard : des centres commerciaux ou des quartiers populaires.

Davina travaille à l’imprimerie Sammarcelli en tant que opératrice PAO. Dans cet atelier au parc machine bien fourni, elle s’amuse à inventer et créer un personnage : L’Indéprimeuse. L’Indéprimeuse se régale à imaginer des livres et des histoires qu’elle partage avec une communauté grandissante.

 

Projet :

Comment mettre en avant la production des différents artisans et au développement de la marque L’Oru ? Nos trois créatrices ont déjà réfléchi et produit ensemble des bougies, des posters, des Tee-shirt et des serviettes de bain. L’idée est de se diversifier encore plus grâce au Fab Lab.

 

Dossier de presse - Fab Residenza "Deux en une !"

 


Fab Residenza - 7ème édition

"En deça des monts"

 

 

Maéva Prigent & Geoffroy Nicolai

Maéva et Geoffroy sont titulaires d’un DSAA Mode et Environnement à l’école Duperré de Paris et d’un Master de Recherche en Design sous la tutelle du Césaap (Duperré + Boulle + Estienne + Olivier de Serre). La deuxième année de ce Master s’est déroulée sous forme de résidence au sein du Mobilier National / Manufacture des Gobelins.

Maéva travaille sur le déplacement : à travers la mobilité mais aussi le détournement. Elle s’attache à faire se rencontrer des matériaux, des disciplines, à créer une tension entre ce qu’ils véhiculent, pour finalement aboutir à un accord. Dans cette optique, son attrait pour des matériaux recyclés ou empruntés à l’univers du bâtiment lui permet d’interroger un rapport éphémère à l’espace : comment y vivre, y déployer des possibilités tout en gardant à l’esprit que c’est une installation qui ne va pas durer ?

Geoffroy travaille sur des installations qui sont autant de tentatives d’explications. Il compose avec les images, les fleurs, les objets. Il trace dans l’air des liens secrets entre les choses, comme pour donner à voir la machination de la Grande Illusion, le pourquoi du comment en un sens. La magie est une figure centrale de son travail, elle met en exergue ses interrogations, comme une réponse tantôt instable, tantôt logique. Elle est la part animée des objets autour de lui, comme un condensé de sens, comme une matière grise.

 

Projet :

Il s’agira d’un travail sur et dans la ville de Corte, que ce soit du point de vue de son architecture ou de la nature qu’elle offre à voir. Les créateurs travailleront à la fois à partir de photos et de sculptures, qui seront davantage des structures destinées à porter ou présenter des objets.

Un herbier sera établi, comme une topographie végétale de Corte et de ses environs. Après une récolte, les végétaux sélectionnés et séchés seront gravés au laser. Ces ikebana fonctionneront avec des supports glanés. Ce métissage se traduira également via les dessins qui viendront s’apposer sur les végétaux.

 

Dossier de presse - Fab Residenza "En deça des monts"

Page mise à jour le 04/10/2018 par MATHIEU MATTEI